Le Championnat régional de yachting de Québec poursuit ses activités durant la fin de semaine du 24 et du 25 août prochain. Samedi, les participants sont invités à prendre le départ au Yacht-Club de Québec pour faire route en amont vers le Club Nautique Vauquelin à Neuville. Le départ le plus tôt est prévu à 9 h 45 AM ou plus tard selon les conditions de vent.

Cette huitième manche du Championnat de voile Desjardins Subaru 2019 est présentée par Voile du Suroît. Une nuitée gratuite du samedi au dimanche à la marina de Neuville est offerte aux participants. Veuillez vous annoncer sur la voie 68 à votre arrivée. Après la régate, vous êtes invités à vous rendre à la capitainerie du Club Nautique Vauquelin pour la remise des résultats et pour une épluchette de blé d'Inde. Stévens Pearsons, propriétaire de Voile du Suroît, sera présent au dévoilement des résultats et remettra des prix de présence. Les instructions de course complémentaires pour la Route du Maïs sont disponibles sur le site Web du CRYQ.

Dimanche, deux régates sont au programme : la Coupe Vauquelin 1 et 2 qui sont la neuvième et la dixième manches du Championnat de voile Desjardins Subaru 2019. Les deux courses se dérouleront devant Neuville et sont présentées par le Club Nautique Vauquelin. Le signal d'avertissement le plus tôt sera à 9 h 55 ou plus tard, selon les conditions de vent. L'heure de départ de la deuxième course sera faite sur l'eau par le comité de course. Les instructions de course complémentaires pour la Coupe Vauquelin 1 et 2 sont aussi disponibles sur le site Web du CRYQ. Veuillez noter que l'article 3.2 de ces instructions devrait se lire : « Le signal d'avertissement de la course 9 sera fait à 9 h 55 ou plus tard selon les conditions de vents et seront annoncées par le comité de course par les signaux de drapeaux. L'heure de départ pour la course 10 sera annoncée sur l'eau par le comité de course... ». La remise des prix se fera à la capitainerie du Club Nautique Vauquelin après ces régates.

Aux origines des régates de Neuville

Les régates entre Québec et Neuville remontent au début des années 1970. À l'époque, Léonce Jacques travaille pour le quotidien Le Soleil. Il est particulièrement actif et oeuvre à titre de rédacteur sportif, un poste qu'il a également occupé à L'Événement-Journal. Léonce Jacques traite de plusieurs sujets sportifs, que ce soit les clubs du Rouge et Or, les course automobiles ou encore le yachting. Ses archives, déposées à Bibliothèque et Archives nationales du Québec, contiennent d'ailleurs des photos du voilier La Bourrasque, propriété de Jacques Ouellet. En 1972, au décès de Léonce Jacques, un trophée portant son nom est remis au Yacht-Club de Québec, pour le gagnant de la Course Neuville. L'épreuve se déroule alors en deux manches, la première avec un parcours Québec-Neuville et la seconde avec un retour de Neuville à Québec.


 

Coupe Léonce Jacques. Photo : YCQ, 2011. Source : Yacht-Club de Québec


La Course Neuville a ensuite connue plusieurs modifications, dont l'ajout d'une troisième régate devant Neuville. Avec Québec 1984, l'engouement pour les régates des marins québécois a développé l'intérêt pour les courses océaniques. Les performances du canadien Mike Birch dans la Route du Rhum ont également retenu l'attention. L'habitude s'est prise de nommer la Course Neuville, la Route du Maïs, par analogie avec la célèbre course transatlantique en solitaire à la voile entre Saint-Malo en France et Pointe-à-Pitre à La Guadeloupe. Quant à la Coupe Vauquelin, elle rappelle le souvenir de Jean Vauquelin, officier de marine français. Après la bataille de plaines d'Abraham, Vauquelin constitua, au printemps 1760, une petite flotte de trois navires qui partit de Sorel pour aider les troupes du chevalier François de Lévis dans la tentative de reprendre Québec des mains des Anglais. Inférieur en nombre, Vauquelin et ses hommes furent pris en chasse par des navires anglais qu'il attira dans la baie de Cap-Rouge pour aider à la retraite des troupes de terre. Il échoua ensuite son voilier à Pointe-aux-Trembles (Neuville). L'archiviste Étienne Taillemitte relate ainsi la suite des événements : «Il épuisa ses munitions, puis fit évacuer son équipage après avoir, sous le feu incessant de l’ennemi, cloué son pavillon au mât et jeté son épée dans le fleuve. Blessé, il fut fait prisonnier avec les trois officiers, l’écrivain, l’aumônier et les six matelots restés à bord. Le lendemain, les Anglais incendièrent l’Atalante, réduite à l’état d’épave. Vauquelin avait, semble-t-il, fortement impressionné ses ennemis par sa bravoure. Il fut rapidement libéré et put rentrer en France ». En juste retour des choses, la Coupe Vauquelin est maintenant disputée sur le plan d'eau où le courageux Vauquelin s'illustra...

François Droüin
CRYQ - Communications

Merci à nos partenaires

Boulet Lemelin
Boulet Lemelin C'est avec la même passion qu'au début que Richard Boulet, François Lemelin et Patrice Lemelin vous offrent un service de vente et courtage, de réparation et de vente de pièces à des prix imbattables. Situé à Québec sur la rive du fleuve Saint-Laurent, passez donc nous voir
Max Marine